This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.

This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.

Restaurant « LE 88 »

Un baroudeur a posé ses valises sur une plage varoise.

Chez lui, on mange (plutôt bien), on boit (un peu…), et l’on fait la fête sans aucune modération !

La plage de la Souvenance, au sortir de Sainte-Maxime dans la direction de Saint-Raphaël, vit débarquer les Alliés le 15 août 1944. En ces temps pacifiés, ce genre d’endroit peut être le théâtre d’activités autrement festives. C’est en tout cas ce que s’est dit Stéphane Demurtas quand, l’an dernier, l’un de ses amis – et futur associé – lui propose d’y remettre en état un ancien garage à bateaux. Il voit déjà le parti qu’il peut tirer des lieux : d’une vieille bâtisse à fleur de côte, créer un havre de convivialité qui s’étende jusqu’aux vagues écumantes de la Méditerranée.

Quelques mois plus tard, le résultat est étonnant : le 88 se décline sur trois espaces superposés, de la roche jusqu’à la plage, dans un style à mi-distance du bar « Caraïbes » et de la cabane de Robinson Crusoë. La référence littéraire n’est pas innocente, et on pourrait y ajouter Phileas Fogg, tant la vie de Stéphane Demurtas est riche en péripéties heureuses et en rencontres plus acrobatiques. D’un passage en cuisine chez Marc Veyrat, à la popote tenue pour l’équipe Renault Sport en F1, aux multiples escapades, de la Russie au Portugal, à la suite de sa compagne australienne, danseuse rencontrée au Lido, le bonhomme a baroudé avant de poser ses valises sur le sable de La Souvenance.

Le lieu qu’il y a aménagé, l’ambiance qu’il entend insuffler ressemblent à un rêve de marin au long cours, impatient de jeter l’ancre : on s’y sent bien. Dans son 88, on mange midi et soir (bien, forcément, vu les états de service du patron), on se prélasse devant le généreux panorama sur le golfe. La nuit venue, les choses s’animent. Nathalie, soeur de Stéphane, se met derrière l’un des comptoirs, et fait valoir ses dons de spécialiste ès cocktails ; les habitués prétendent qu’elle peut composer sept variantes de mojitos, tous plus enthousiasmants les uns que les autres !

L’ambiance est bon enfant, ou franchement festive quand, comme c’est le cas l’été jusqu’à une heure avancée de la nuit (3 heures et plus si affinités), le DJ se pique de mettre le feu à la piste. Le but avoué : offrir un cadre superbe à des soirées exotiques et décontractées.

By | 2016-09-23T10:36:25+00:00 septembre 23rd, 2016|Stéphane|0 Comments